L’osmose inverse

par | Mar 2, 2017

Les lignes qui suivent vont vous montrer que LA solution, LE système, the cherry on the cake en matière de purification d’eau existe! Eh oui, l’osmoseur inverse réunit toutes les qualités qu’un système de filtrage d’eau devrait avoir et, en plus de cela, il est le plus proche de la nature car il est entièrement naturel (Haas, 2015, p.224). Attendez de voir, vous ne serez pas déçu.

Fonctionnement

Comment fonctionne l’osmoseur inverse? L’osmoseur inverse (ou hyper-filtration), approuvé par les naturopathes, est un système de filtrage de l’eau de distribution grâce à une membrane semi-imperméable, retenant entre 95 à 98% des impuretés, que ce soit des minéraux ou d’autres contaminants tels que des parasites, des virus ou des bactéries (Haas, 2015, p.146; Passeportsanté.net, 2017). En effet, les pores de cette membrane sont tellements fins (de l’ordre de 0,00001 micron, ce qui n’est pas rien lorsqu’on sait qu’une bactérie équivaut à 0,2 micron) qu’ils ne laissent passer que le strict minimum, à savoir les molécules d’eau H2O. C’est la raison pour laquelle elle est considérée comme la méthode de filtration la plus fine, et de loin. Elle permet, en effet, d’obtenir une eau la plus proche que possible, voire même équivalente, à celle des sources de montagne (Lami Environnement, 2008). On vous avait promis que la solution existe.

Que cela puisse vous étonnez, le système d’osmose inverse ne vous est pas tout à fait inconnu. En effet, ce système de filtration est comparable à l’épuration que réalisent nos reins. On peut également constater ce phénomène au sein de nombreuses parois cellulaires que l’on retrouve dans notre organisme (Haas, 2015, pp.145-146).

Qualité

1. Naturel, orienté environnement

L’osmoseur inverse présente de nombreux avantages. En effet, comme mentionné ci-dessus, l’osmoseur inverse est le seul système qui permet de filtrer pratiquement toutes les molécules, les contaminants qui sont présents dans l’eau potable (sauf peut-être les ultra-traces) et, ce, sans engendrer de pollution supplémentaire. En effet, il s’agit d’un système complètement naturel, ne contenant aucun produit chimique et qui ne stocke pas les contaminants. Et c’est là sa principale force si vous êtes admirateur de Captain Planet ou de Leonardo DiCaprio. Et oui, cet appareil ne vous décevra pas si vous souhaitez réveiller le super héros qui sommeille en vous (ou si celui-ci est déjà éveillé).

Puisqu’il traite l’eau d’une bonne manière, celle-ci devient énergétiquement positive, au contraire d’autres systèmes de filtration qui la maltraite (Haas, 2015, p.22).

2. Eau faiblement minéralisée

Un autre avantage majeur est que l’osmoseur inverse procure une eau très faiblement minéralisée, c’est-à-dire une eau qui contient le moins de minéraux possibles. Malgré ce que certains auteurs peuvent penser et dire, l’osmoseur inverse ne déminéralise pas tout à fait l’eau, l’eau obtenue n’est donc pas distillée. En effet, certains minéraux ou autres substances peuvent être salubres pour la santé et non forcément nocives et ce sont ces minéraux précisément que l’osmoseur inverse conserve (Lenntech, 2017). Il procure ainsi une eau de source identique à celle contenue dans les meilleures eaux en bouteilles, c’est-à-dire celles qui contiennent entre 10 et 100 mg/l de minéraux (par exemple, Mont Roucous, SPA) et, ceci, à moindre coût (Haas, 2015, p.143). L’eau obtenue grâce à l’osmoseur inverse se situe donc dans le premier quadrant de la biolétronique de L.C. Vincent (voir article 3).

NB: L’eau distillée
L’eau distillée désigne une eau qui est dépourvue de tout minéraux. On pourrait penser que cette eau serait parfaite en eau de table, car elle ne contient aucun minéraux. Au contraire, on est d’accord que trop de minéraux contenus dans l’eau est néfaste pour la santé mais aucun minéraux aura les mêmes effets. Ainsi, le juste milieu sera celui pour lequel quelques minéraux seront présents mais dans des proportions moindres. Elle est toutefois conseillée par certains lors de cures (lors d’un problème rénal, par exemple) ou de jeûnes. Pour d’autres, utiliser une eau distillée en tant qu’eau de table est sans conséquence car l’alimentation nous procure les minéraux suffisants (Passeportsanté.net, 2017). Pour eux, les minéraux contenu dans l’eau ne font qu’obstruer nos cellules (Lami Environnement, 2017).

3. Capable de filtrer l’eau de pluie

L’osmoseur inverse est le seul système à ce jour qui permet de rendre potable l’eau de pluie. Saviez-vous que vous pouviez remplacer jusqu’à 70% de votre consommation d’eau potable par de l’eau de pluie que vous pourriez utiliser pour de nombreuses tâches domestiques. Evitez toutefois de l’utiliser en eau de table, elle ne sera donc jamais équivalente à l’eau de source mais elle tentera de s’y rapprocher le plus possible (Bayard, s.d.).

Défauts

1. Le prix

Mais quel est le prix de ce bijou? Il se situe entre 300 à 2 000€. Ne vous inquiétez pas, les apparences sont trompeuses car même s’il semble extrêmement élevé à première vue, il sera plus que rentable au final. Vous allez voir!

L’eau en bouteille ou l’osmoseur inverse ? Le prix d’un litre d’eau en bouteille varie entre 0,5 à 1,5 euros; tandis que celui de l’osmoseur inverse n’est que de 0,02 euros! Sur le long terme, ce sera d’énormes économies que vous réaliserez.

En effet, en privilégiant l’eau du robinet à l’eau en bouteille, vous économiserez en moyenne 200 à 300€ (consoGlobe, s.d.). On vous a dit que vous ne serez pas déçu, cet investissement engendrera un coût nettement moindre par rapport à l’achat d’eau en bouteille ou d’autres filtres sur le long terme (voir article 5) (Lami Environnement, 2008). Cela fera plaisir à votre portefeuille, on en est sûr.

Mais faut-il placer un adoucisseur avant un osmoseur inverse? Tout dépend du TH F. En effet, placer un adoucisseur devant un système d’osmose n’est pas nécessaire à moins que le TH F (littéralement, le Titre Hydrotimétique Français qui permet de révéler la dureté de l’eau) est supérieur ou égal à 50 (Haas, 2015, p.88). L’eau dure contient une grande quantité de calcium (Ca) et de magnésium (Mg) et, de ce fait, contient plus de minéraux qu’une eau habituelle. Cette calcification excessive endommage à la fois les canalisations mais également nos appareils électriques (Bayard, s.d.). De plus, plus l’eau est dure, plus cela réduira la durée de vie de la membrane et son niveau de production (Lami Environnement, 2008).

Ne faites toutefois pas l’erreur d’opter simplement pour un adoucisseur en sous-estimant la qualité d’un osmoseur inverse juste sur base du prix, l’adoucisseur ne vous reviendra pas moins cher. Au contraire, comptez les entretiens que vous devrez effectuer et qui ne sont pas donnés, les charges de sel que vous devrez acheter et l’effet néfaste que cela aura sur l’écologie. L’osmoseur inverse, quant à lui, ne nécessite aucun entretien particulier et est, en plus de cela, très écologique. La seule chose que vous devrez faire est de remplacer la membrane colmatée tous les 3 à 6 ans, celle-ci ayant subi une augmentation du taux de sel dissous (Haas, 2015, p.154; Lami Environnement, 2008). Pour savoir quand la membrane doit être changée, il suffit juste d’examiner si l’eau purifiée obtenue est équivalente à celle obtenue à l’achat de notre osmoseur.

Au final, le prix très élevé de cette machine fait référence à sa qualité. En effet, si vous décidez d’acheter un appareil d’osmose inverse à bas prix, la membrane ne sera pas aussi performante. On ne vous garantit donc pas les mêmes résultats. De plus, un osmoseur inverse peu performant nécessitera l’installation d’un adoucisseur d’eau ce qui vous reviendra très cher.

2. Filtration

Le principe même d’un osmoseur inverse est qu’il ne filtre pas toute l’eau que l’on y insérons et plus la membrane est de bonne qualité, plus le résultat sera important (Lami Environnement, 2017). Par exemple, pour produire 1L d’eau osmosée, il est nécessaire d’avoir entre 2 à 3L d’eau (Haas, 2015, p.129). Toutefois, cette eau pourra être utilisée dans des situations autres que l’eau de table (Haas, 2015, p.146).

Conclusion

Pour finir, l’osmoseur inverse est incontestablement le meilleur en terme de santé car, suivant la bioélectronique de L.C. Vincent, l’eau obtenue se retrouve dans le premier quadrant. Il permet ainsi, contrairement aux filtres classiques, de ne pas stocker de contaminants, tout en restant parfaitement naturel (Lami Environnement, 2008).

Economique, bon pour la santé, bon pour l’environnement. On ne vous aurait pas dégoté l’appareil miracle ?

Toutefois, si vous n’avez pas les moyens d’opter pour cette machine ultra-performante, pas de craintes! Et oui, il existe d’autres solutions beaucoup moins chères mais, du coup, moins performantes qui vous permettront de filtrer votre eau afin qu’elle contienne le moins de minéraux possibles (mais qui ne seront cependant pas aussi naturelles).

Sources:
- Lami Environnement (2008). Une eau de qualité : l’osmose inverse. Récupéré le 12 février 2017 de http://www.lami-france.fr/faq.php
- Passeportsanté.net. (2017). Eau : le point de vue des naturopathes. Récupéré le 10 février 2017 de http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/ArticleComplementaire.aspx?doc=eau_autre_vision_do
- Lenntech. (2017). Risques sur la santé de la consommation d’eau déminéralisée. Récupér le 12 février 2017 de http://www.lenntech.fr/eau-minerale/risque-sante-eau-demineralisee.htm
- Bayard. (s.d.). Récupération de l’eau de pluie. Récupéré le 9 février 2017 de http://www.bayard-europe.be/fr/info/219/Eau-de-pluie.html
- consoGlobe. (s.d.). La bataille de l’eau : robinet ou bouteille? Comment choisir? Récupéré le 13 février 2017 de http://www.consoglobe.com/bataille-eau-robinet-bouteille-choisir-1716-cg
- Bayard. (s.d.). Qu’est-ce que l’eau dure? Récupéré le 9 février 2017 de http://www.bayard-europe.be/fr/info/162/Eau-dure.html

Rejoignez la Team Super Héros !

Connectez-vous au QG et restez informés de nos News, Activités, Promos et Surprises.

Pas de Spam, c'est promis!

Vous vous êtes inscrit avec succès !