Les perturbateurs endocriniens

par | Fév 25, 2018

Les perturbateurs endocriniens, c’est quoi ?

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), les perturbateurs endocriniens sont ‘’des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants.’’ On les retrouve dans l’alimentation, les cosmétiques, l’eau, la pollution de l’air, … Ils sont partout autour de nous au quotidien, souvent sans que l’on s’en rende compte.

On recense parmi eux :

- Les Parabènes. On les retrouve dans les médicaments, les cosmétiques, les aliments et les boissons. Ils peuvent causer des allergies cutanées, des cancers ou rendre fertile.

- Les Phtalates. On les retrouve dans les articles en PVC souple, dans les médicaments et les cosmétiques et parfums. Des nombreuses études ont révélés qu’ils étaient mauvais pour le système reproducteur masculin.

- Le Bisophénol A. On le retrouve dans les boîtes de conserves, cuves alimentaires mais aussi sur certains tickets de caisse. Il aurait un effet sur la reproductibilité chez l’Homme.

- Les Perfluorés. On les retrouve dans certains textiles, emballages de fast-food ou dans les vaisselles jetables. Certains perfluorés sont néfastes pour le foie, causeraient un déficit du système immunitaire chez l’Homme et seraient responsables de certains cancers comme le cancer des testicules et des reins.

- Les Pesticides. En plus d’être extrêmement mauvais pour l’environnement, les pesticides ont une incidence sur le système nerveux humain et peuvent provoquer des cancers des années après l’exposition à ceux-ci.

Des chercheurs ont récemment mené des études sur du tissu humain publiées dans la revue Environmental Health Perspectives. Le résultat de ces études est inquiétant. La plupart des composés testés induit une diminution de la testostérone, ce que l’on appelle l’ ‘’effet anti-androgénique’’.
Ce constat est encore plus alarmant en sachant que chaque molécule testée, mélangée avec d’autres composés (l’effet cocktail) aurait un effet anti-androgénique multiplié parfois jusqu’à 10 000.

Vu toutes les études prouvant le danger de ces perturbateurs endocriniens, on pourrait se demander pour quelle raison la sonnette d’alarme n’a pas été encore été réellement tirée.
La raison est toute simple et malheureusement évidente : les intérêts économiques surpassent l’intérêt commun qui devrait se porter sur la santé et la protection de la population. Les lobbies, qui auraient gros à perdre si des lois strictes devaient tomber, font ainsi pression sur les décisionnaires.

Face à cette impasse, quelles solutions envisager ?

La solution serait d’éviter à tout prix ces perturbateurs endocriniens en cherchant des alternatives saines et sans risque comme c’est le cas avec les labels bio. Ceux-ci certifient l’absence de perturbateurs endocriniens et limitent les produits de synthèse.
Pour les textiles, il faut impérativement éviter les vêtements ou autres produits qui ont été préalablement traités.
Il faut aussi réduire la restauration rapide à emporter pour ainsi éviter de consommer des aliments ayant été en contact avec les emballages nocifs.
Coté cuisine, il faut bannir tout les ustensiles dits ‘’anti-adhésifs’’, éviter les sacs pour micro-ondes nocifs et privilégiés des ustensiles en acier inoxydable.
Niveau cosmétique, bannissez toutes les crèmes contenant du parabène et des phtalates. Lisez bien les ingrédients indiqués sur les emballages de cosmétiques.

Une application pour y voir plus clair

Pour rendre la tâche plus facile, une application appelée ‘’Yuka’’ existe.
Comment ça marche ? Il suffit simplement de scanner le code barre du produit que nous convoitons et l’application nous dira si il est dangereux pour la santé et pour l’environnement ou non.

Pour la télécharger, rien de plus simple! Ca se passe par ici pour iOS et par ici pour Android

Sources :

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/perturbateurs-endocriniens-pourquoi-la-commission-europeenne-rechigne-a-les-definir_1423247.html

http://www.viepratique.fr/sante/prevention/quelles-alternatives-aux-perturbateurs-endocriniens-113964.html

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/09/15/perturbateurs-endocriniens-un-cocktail-toxique-pour-l-homme_5186430_3244.html

https://www.anses.fr/fr/content/les-perturbateurs-endocriniens

https://www.lci.fr/sante/la-definition-des-perturbateurs-endocriniens-est-adoptee-qu-est-ce-que-ca-change-pesticide-2057550.html

http://www.natura-sciences.com/sante/limiter-perturbateurs-endocriniens672.html

http://www.inrs.fr/risques/perturbateurs-endocriniens/ce-qu-il-faut-retenir.html

http://www.lalibre.be/actu/sciences-sante/les-6-choses-qu-il-faut-savoir-sur-les-perturbateurs-endocriniens-595a71d3cd70d65d248b34bb?gclid=EAIaIQobChMIzoGowZOl2QIVD-AbCh3vIAchEAAYASAAEgKPIfD_BwE

http://www.cancer-environnement.fr/274-Perturbateurs-endocriniens.ce.aspx

http://www.cancer-environnement.fr/420-Parabenes.ce.aspx

Rejoignez la Team Super Héros !

Connectez-vous au QG et restez informés de nos News, Activités, Promos et Surprises.

Pas de Spam, c'est promis!

Vous vous êtes inscrit avec succès !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer