La face cachée du lait

par | Sep 14, 2017

Ecrémé, demi-écrémé, bio, en yaourt, en fromage, de vache ou de chèvre, le lait est partout dans notre quotidien.

Au XIXème siècle Louis Pasteur découvre la pasteurisation ou débactérisation thermocontrôlée, un procédé permettant la conservation des denrées alimentaires (dont le lait).  Cette méthode tue les bactéries présentes dans les aliments par une élévation de la température entre 62°C et 88°C.  Ce procédé détruit aussi toute vie présente dans un végétal ou un sous-produit animal.

En 1954, Pierre Mendès France a instauré la distribution dans les écoles d’un verre de lait accompagné d’un morceau de sucre lors de la récréation. Son objectif étant de lutter contre la dénutrition mais aussi l’alcoolisme des enfants. (1) Aujourd’hui, si on ne distribue plus de lait dans les écoles, la propagande autour de ce breuvage est toujours présente. Le PNNS (Programme National Nutrition Santé) recommande aux enfants, adolescents et personnes âgées de consommer 3 voire 4 produits laitiers par jour. La raison ? Leur richesse en calcium, un sel minéral essentiel pour la solidité de nos os. (2)

Mais alors pourquoi depuis plusieurs années la consommation du lait est-elle si fortement controversée ?

Le lait et notre santé:

Le lait en général est destiné aux enfants ainsi qu’aux bébés animaux qui, contrairement aux adultes, possèdent une enzyme (la lactase) permettant de digérer le lactose, le sucre du lait. Le lait de vache est destiné au veau qui, en quelques mois, triple de volume. Notons que l’Homme est le seul mammifère à consommer le lait d’une autre espèce que la sienne, et cela durant toute sa vie, plutôt étrange n’est-ce pas? Le Dr Henri Joyeux (cancérologue célèbre) a affirmé que les facteurs de croissance présents dans le lait étaient surexprimés chez les personnes souffrant d’un cancer du sein ! (3)

La tolérance au lactose chez les adultes est apparue au cours des années via des mutations génétiques. Ainsi dans notre société actuelle, et au travers du monde entier, des adultes peuvent consommer du lait toute leur vie sans ressentir de désagréments. Malheureusement ce n’est pas le cas de tout le monde et certaines personnes voire certaines ethnies sont intolérantes au lactose (donc au lait). Elles sont sujettes à des maux de ventre, des problèmes digestifs, des diarrhées ou encore des ballonnements. Bref, tout ça pour dire que consommer du lait non humain, c’est tout sauf naturel.

Mais si je consomme pas de lait, où je le trouve mon super calcium pour mes os solides?

Il ne suffit pas de consommer un produit contenant du calcium pour couvrir nos besoins. L’assimilation du calcium dépend de son environnement alimentaire c’est à dire: l’activité physique, une bonne oxygénation et la présence de vitamine D. A cause de nos intolérances au lactose le calcium du lait est d’ailleurs souvent mal assimilé ! Vous pouvez trouver de très bonnes sources de calcium chez les crucifères (la famille des choux), les fruits à coques et les graines ou encore les légumineuses. Une alimentation variée vous apportera tout le calcium dont vous avez besoin (recommandation: 900mg/j environ). (4) Il faut également tenir compte de la biodisponibilité du calcium: capacité par notre organisme d’absorber et d’utiliser le calcium. Par exemple le chou contient moins de calcium que le lait mais il est beaucoup mieux absorbé par notre organisme! (5)


				
L'industrie laitière, un problème d'éthique:

Ah quelle semble heureuse cette jolie vache Prim’Holstein (les noires et blanches) dans son vaste pré tout vert sur l’étiquette de notre bouteille de lait. Malheureusement il s’agit souvent d’une utopie et la réalité est bien plus triste. Certes de nombreux agriculteurs préfèrent ce mode d’élevage, dit extensif plutôt qu’intensif, mais la majorité des exploitations de l’industrie laitière ne sont malheureusement pas de cette partie.

Rappelons tout d’abord qu’une vache a une espérance de vie d’environ 18-20 ans selon son espèce, et elle produit environ 4-5 L de lait par jour en période de lactation, c’est à dire pendant 10 mois après la naissance de son veau. Les vaches laitières elles, vivent environ 4-5 ans avant d’être réformées (c’est à dire, avant de partir à l’abattoir) et produisent 25L de lait par jour (en deux fois: une traite le matin et une autre le soir). L’hyperproductivité n’est pas sans conséquences pour ces animaux. Nombreuses sont les bêtes développant des maladies, notamment des mammites (inflammation des mamelles qui explique la présence de pus dans votre délicieux laitage) ou encore des problèmes articulaires (boiteries).

Pour rentrer en période de lactation une vache doit avoir mis bas un petit veau, qu’on lui arrache à peine 1 ou 2 jours après sa naissance afin de récolter le lait. Sachez que pour ces mamans le lien mère-fils/fille est très fort et elles peuvent meugler pendant de très longues heures en espérant retrouver leur progéniture. Ensuite pendant 10 mois elle produit le lait initialement prévu pour son veau, et à peine sortie de sa période de lactation elle est inséminée artificiellement pour donner 9 mois plus tard un nouveau veau et la boucle est bouclée. Les veaux mâles sont élevés pour leur viande, généralement dans des élevages intensifs, où ils sont volontairement anémiés afin d’obtenir une viande bien blanche. Jusqu’à leur 8 semaines ils peuvent être dans des cases individuelles, totalement coupés de leur environnement. Les velles ont généralement “la chance” de suivre les pas de leur mère.

Après 4-5 années de loyaux services, la jolie vache de votre bouteille de lait, épuisée, malade et surexploitée, est dite “réformée” et part à l’abattoir. Sachez que 40% (Source: France AgriMer) de la viande de bœuf que vous trouvez en supermarché est en fait de la viande de vache laitière réformée. Donc de la viande d’un animal stressé et malade! Miam ça donne envie non? (6)

Pour résumer les vaches laitières vivent 4 fois moins longtemps, subissent des chocs traumatiques lorsqu’on leur enlève leur bébé et vivent la plupart du temps dans des conditions déplorables sans accès à l’extérieur. Donc si vous êtes un minimum sensible à la cause animale vous réaliserez rapidement que l’industrie laitière est loin d’être “meilleure” que l’industrie de la viande.

En visionnant cette vidée, vous vous rendrez compte que même dans le secteur du BIO, tout n’est pas rose pour nos amis bovins ou ovins.  Attention, dans ce reportage, le fait que le lait est nocif pour la santé n’est pas pris en compte.

Bon et maintenant comment je change mes habitudes?

1) Je ne suis pas prêt(e) à arrêter les produits laitiers.  Du coup, je vais me renseigner sur l’origine de mon lait et de mes produits laitiers je vais me fournir exclusivement en produits bio (le cahier des charges impose que les vaches aient accès au pré et les conditions de vie sont meilleures, en gardant quand même en tête qu’elles perdent leur veau quoi qu’il arrive).  Je vais m’assurer que les animaux de cette ferme y sont bien traités et qu’ils se nourrissent par eux-mêmes avec les aliments végétaux propres à leur espèce.  Je comprends que je ne pourrai éviter que des traces d’antibiotiques se retrouvent dans mes produits.

 

2) Je suis prêt(e) à arrêter ma consommation de lait et produits laitiers.  Je vais diversifier mon alimentation grâce aux laits végétaux, aux oléagineux & graines germées, aux jus verts, aux fruits & légumes crus, aux noix …  Je vais opter pour un mode de vie sain basé sur une alimentation vivante et variée.   J’ai compris qu’il n’est pas naturel pour l’être humain de boire le lait d’une autre espèce après le sevrage et que cela provoquera en moi des congestions et potentiellement des maladies graves à long terme.

Sources:

(1) http://www.lalimentationsante.com/lait-danger-sante/

(2) http://www.mangerbouger.fr/Les-9-reperes/Les-9-reperes-a-la-loupe/Produits-laitiers

(3) https://professeur-joyeux.com/

(4) https://www.consoglobe.com/calcium-autres-sources-que-lait-cg

(5) http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/ArticleComplementaire.aspx?doc=lait_calcium_do

(6) http://www.franceagrimer.fr/content/download/14506/106209/file/filiC3%A8re%20bovine,%20quotas%20laitiers%20%C3%A9vrier%202012%20A4.pdf

Rejoignez la Team Super Héros !

Connectez-vous au QG et restez informés de nos News, Activités, Promos et Surprises.

Pas de Spam, c'est promis!

Vous vous êtes inscrit avec succès !