Le burn out : les remèdes naturels

par | Mar 12, 2018

Connu comme le mal du siècle et de la société actuelle, le burn out ou en français le ‘’syndrome d’épuisement professionnel’’ a sa définition selon l’OMS : «un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail».
Le terme ‘’burn out’’ a été utilisée en 1969 pour la première fois. A partir de là, de nombreuses études ont été faites sur le sujet.
A la base, ce terme concernait les travailleurs dans le domaine de l’aide comme les infirmières, les médecins, les travailleurs sociaux, les enseignants,… Mais depuis peu, il peut toucher tout travailleur.

Burn out et dépression : savoir les différencier

Le burn out est lié au travail tandis que pour la dépression, le travail n’est pas la première cause mais peut faire partie des facteurs de la dépression. Il y a des différences physiologiques entre les deux : les gens en dépressions produiraient trop de cortisol contrairement aux gens souffrant de burn out qui eux, n’en produisent pas assez.

Un problème qui s’accentue

Depuis quelques années, les problèmes liés au travail ne font qu’augmenter. On parle de burn out, de dépression mais aussi de troubles anxieux et de stress post-traumatique.
Les trois principaux symptômes du burn out sont l’épuisement, le manque de confiance en soi et en ses capacités et le cynisme.
L’épuisement émotionnel se traduit par un sentiment de ne plus avoir de ressources émotionnelles, d’en être vidé. Le manque de confiance en soi et à ses capacités se traduit par un sentiment de ne pas être assez efficace et à la hauteur par rapport aux attentes que les autres ont de nous. Enfin, le cynisme se traduit par une insensibilité à tout ce qui nous entoure. On peut aussi ressentir une vision négative des autres autour de nous.
D’autres symptômes sont aussi retrouvés chez les personnes en burn out :
Au niveau des symptômes émotionnels, on retrouve une perte de la concentration, de l’indécision, les symptômes d’anxiété et de panique, des problèmes de mémoire, un sentiment de panique, un énervement rapide, de l’agacement, un sentiment d’impuissance, une sensation de nervosité, du pessimisme, une agressivité forte, de la méfiance, un sentiment d’insécurité, une envie de rien et une tendance à la dépendance (aux médicaments, aux drogues ou autre).
Au niveau des symptômes physiques, les personnes souffrant de burn out peuvent rencontrer une fatigue constance, des insomnies, un sentiment d’épuisement, des douleurs musculaires, au cou et à l’épaule, des tensions dans l’abdomen, une respiration rapide, des oublis, une perte de la libido, de la fièvre, des troubles intestinaux, un pouls élevé et une hypertension artérielle.

Le burn out amène des conséquences, ce qui en fait un double burn out. Les personnes souffrant de burn out peuvent développé une phobie sociale, une claustrophobie, une hypocondrie et bien évidemment, il peut mener à une conséquence bien plus grave : le suicide.

Des facteurs à risque

Même si en général le travail n’est pas la seule cause qui mène au burn out, quelques facteurs à risque peuvent ressortir de l’environnement du travail comme par exemple une trop grande surcharge du travail, de faibles récompenses, un manque d’équité, des conflits avec des collègues ou des patrons, un manque de clarté dans les objectifs demandés,…

Comment prévenir et soigner le burn out ?

Evidemment, les médecins vont avoir tendance à prescrire des médicaments tels que les anxiolytiques et les antidépresseurs qui vont, in fine, parfois pousser les personnes souffrant de burn out au suicide. En effet, ces médicaments qui ont tendance à limiter le stress et à camoufler les symptômes sans les traiter peuvent amener ceux qui les consomment à passer à l’acte à cause de l’effet désinhibant qu’ils ont sur la peur (entre autres de passer à l’acte).
Il serait plus judicieux de se tourner vers d’autres alternatives que de franchir de cap des médicaments rendant dépendants.

Une des premières choses serait de combler les carences parfois en cause de baisse de moral et de coup de mou : privilégiez donc les aliments contenant beaucoup de magnésium (très bon pour le système nerveux), de fer, de zinc, d’oméga 3 et de vitamines B6 et D.
Ensuite, plus doux que les médicaments, l’idéal serait de se tourner vers les plantes qui ont des bienfaits contre le stress. Au niveau de ces plantes, on retrouve en Ayurveda:
L’Ashwagandha tonifie les ressources physiques et mentales et apaise globalement en réduisant également les troubles du sommeil.

Le Gotu Kola ou Centella Asiatica, appelée aussi brahmi en médecine ayurvédique. Elle est utilisée depuis des nombreuses années pour réduire l’anxiété ou certains troubles de la mémoire, de la concentration ou encore la fatigue mentale

La schizandra, elle, soutient le métabolisme du foie, des reins mais aussi des surrénales. Des fonctions travaillant au ralenti en cas de burn out.

Le millepertuis, plante assez connue du grand public, remplacerait les antidépresseurs pour les perturbations psychiques modérées.

Le griffonia a des bienfaits pour réguler l’humeur et améliore la qualité du sommeil.

Comme autres remèdes qui peuvent compléter l’effet des plantes, on retrouve :
L’huile essentielle de poivre noir qui apporte une ouverture sur l’extérieur. Elle diminue les sensations d’anxiété, d’impuissance ou d’emprisonnement.
L’élixir floral Olive (comme la fleur de Bach) est également très utile car il permet d’accompagner les états d’épuisement physiologiques et psychologies dus au burn out et de redonner de l’énergie aux personnes qui le consomment.
Le phosphore et le potassium sont souvent utilisés en cas de burn out.

Quelques études

Depuis quelques années, de plus en plus d’études sont réalisées à ce sujet.
Le psychiatre Herbert J. Freudenbergen a fait des recherches sur le sujet. Il a analysé et suivis des personnes souffrant de burn out et a dressé les différents symptômes que ceux-ci ont rencontrés. Christina Maslash, chercheuse en psychologie sociale, a contribué elle aussi à l’installation du concept et à son acceptation. Elle va également suivre des personnes souffrant de burn out et les analyser. De nombreuses autres études ont vu le jour entre 1975 et 1980 et ont été publiées dans des revues scientifiques.
Une étude du burn out sur la population active belge a également été réalisée : durant trois mois, ils ont suivis et étudiés plusieurs sujets tels que des médecins généralistes qui recevaient des patients. Il en découle que durant ces trois mois, 1089 cas de burn out ont été enregistrés parmi les 135131 patients rencontrés par ces médecins.

Découvrez les compléments alimentaires de chez Organic India

Sources :

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=epuisement_professionnel_pm

Quels sont les symptômes du burn-out?

https://www.alternativesante.fr/burn-out/burn-out-le-coupable-n-est-pas-celui-que-l-on-croit

http://www.santeonaturel.com/fiche-conseil-pathologie-burn-out-epuisement-nerveux-professionnel,224.html

Les causes de l’épuisement professionnel (burn-out)

https://www.homeophyto.com/lhomeopathie-de-la-fatigue-intellectuelle-au-burn-out

https://www.attentia.be/fr/blog/comment-se-manifeste-le-burn-out

http://www.inrs.fr/risques/epuisement-burnout/ce-qu-il-faut-retenir.html

http://www.lalibre.be/lifestyle/psycho/comment-soigner-et-prevenir-le-burnout-de-maniere-naturelle-55fab6fb35700fb92ef75049

L’étude complète : le syndrome d’épuisement, une maladie professionnelle

http://psychaanalyse.com/pdf/BURN_OUT%20DEFINITION%20WIKIPEDIA%20(23%20Pages%20-%201,3%20Mo).pdf

Recherche sur le Burnout au sein de la population active belge – synthèse finale

Rejoignez la Team Super Héros !

Connectez-vous au QG et restez informés de nos News, Activités, Promos et Surprises.

Pas de Spam, c'est promis!

Vous vous êtes inscrit avec succès !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer